Texte martiniquais avec la traduction en regard

Le parapluie
ParapliParapluie
An grin té dri asou redoutUn grain tombait dru sur la Redoute
I té an bay san parapliElle était en-dessous sans parapluie
Man té ni yonn volé an woutJ'en avais un volé en route
E pétèt menm kay an zanmiEt peut-être même chez un ami
Man vansé boy près a la kousJ'avançais près d'elle presque à la course
Pou mwen té bay tibwen labriPour lui donner un petit abri
Chivé-y té ja bwè dlo kon mousSes cheveux avaient déjà bu l'eau comme de la mousse
I pa fè pwèl sak pou-y di wi.Elle n'a pas hésité à dire oui

An ti kwen parapliUn petit coin de parapluie
Pou an kwen paradiPour un coin de paradis
Si an non té fèt pou-y sé anjSi un nom était fait pour elle c'était ange
An ti kwen paradiUn petit coin de paradis
Pou an kwen parapliPour un coin de parapluie
Es ti ni pli bel chanjEst-ce qu'il y a un plus bel échange
jodi ?Aujourd'hui

Mizik dlo a si-y pa té zoukLa musique de l'eau au-dessus n'était pas du zouk
Té dous an lè parapli nouElle était douce sur notre parapluie
Padon Bigin, padon mazoukPardon biguine, pardon mazouke
Sent Sésil dwèt té a jounouSainte Cécile devait être à genoux
Kan ta pou mwen lan nuit kon jouPour ce qui me concerne la nuit comme le jour
Man té anvi la pli tonbéJ'avais envie que la pluie continue à tomber
Pou té gadé-y près jou a jouPour la garder presque joue à joue
E fè Noé rété bouch bé.Et faire Noé rester bouche bée.

(Refrain)

Mé dépi sièk tan pé movéMais depuis des siècles que le temps peut être mauvais
Chimen toujou trouvé péyiIl y a toujours un pays au bout du chemin (Chaque chemin a son terme)
Lè man wè sièl baré lalvéQuand j'ai vu le ciel au bout de la Levée
Man tè ja sav sa té finiJ'ai su déjà que c'était fini
Fo-y té pati rantré tou sèlIl lui fallait partir rentrer toute seule
Nou pa té pé alé pli lwenNous ne pouvions pas aller plus loin
E man gadé-y ka fonn kon sèlEt je la regardais fondre comme du sel
San menm jété zyé an lè mwen.Sans même jeter un oeil sur moi

(Refrain)